Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de MA√ŹS Zea

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 101 - MA√ŹS Zea

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Zea mais
Famille :
Gramin√©es , Styles (barbe de ma√Įs)
Etymologie :
MAIS Zea - C√©r√©ale n√©e 7 000 ans avant J.-C. Vient de Mahi : plante cultiv√©e au Mexique. Dieu Ma√Įs : Dieu de la vie. Le nom Zea vient de Zea Francisco, Antonio, Botaniste d'origine basque n√© √† Medellin en Colombie en 1 766. Il fut Directeur du jardin botanique de Madrid et titulaire de la chaire de Botanique en 1805 ; il fut aussi Vice-Pr√©sident de la Grande Colombie, le second de Bolivar. Le Ma√Įs est aussi appel√© Mala terrestria, Mala canina. Le psoriasis (Key notes).
Historique :
On admet g√©n√©ralement que le Zea Ma√Įs ou Bl√© de Turquie (Gramin√©es) a √©t√© introduit en Europe d'Am√©rique du Sud et qu'il d√©rive du T√©osinthe, Euchlaena mexicana. Schrad. C'est par erreur que le Botaniste flamand Ruellius l'appela Bl√© de Turquie. C'est une grande plante herbac√©e, √† tige robuste, √† feuilles larges et engainantes, √† inflorescences unisexu√©es mono√Įques. L'inflorescence m√Ęle est terminale, form√©e d'√©pillets √† trois √©tamines. La fleur femelle comprend un style stigmatif√®re long et gr√™le, de couleur brun jaun√Ętre. Les fruits sont de gros caryopses, ins√©r√©s sur l'axe charnu de l'√©pi. On a pr√©conis√©, contre les affections aigu√ęs ou chroniques des reins et de la vessie, ces styles ou filaments de Ma√Įs, employ√©s en extrait, en tisane et en sirop. Les styles de Ma√Įs renferment du glucose, du maltose, une cire, de l'allanto√Įne et une forte proportion de sels de potassium, auxquels ils doivent leurs propri√©t√©s diur√©tiques incontestables en augmentant le volume des urines tout en √©tant s√©datifs des douleurs des voies urinaires. Les grains donnent une huile color√©e en jaune, une farine alimentaire (polenta) et un tourteau ; c'est aussi une source industrielle d'alcool. Chez les populations dont le Ma√Įs forme le fond de l'alimentation, on constate parfois des cas de pellagre. On peut aussi faire une boisson tr√®s nourrissante avec une d√©coction des grains qu'on laisse bouillir √† feu doux pendant une bonne heure, √† laquelle on ajoutera un peu de sauce de Soja. Le grain de Ma√Įs est un bon reconstituant √©nerg√©tique ; un mod√©rateur des d√©r√©glements thyro√Įdiens. La farine de Ma√Įs servait autrefois en Franche-Comt√© √† pr√©parer les gaudes qui est une sorte de soupe. L'enveloppe des √©pis s'utilise encore pour faire des paillasses. Martin Delgar dans Terapeutica indigena boliviana 1770 (Kallawaya L. Girault Ed. de l'Orstom) nous apprend que les Indiens nomment leur bl√©, ou ma√Įs, sara en kechua et tonco en aymara ; ce ma√Įs est consomm√© bouilli, grill√© ou sous forme d'√©pis, les choclos. Le jus de la canne qui produit les √©pis gu√©rit la rougeole et autres affections cutan√©es. Le jus des feuilles ferme les blessures fra√ģches, et le grain grill√©, arros√© de vinaigre, se place dans un petit sachet de toile que l'on chauffe et applique sur l'abdomen pour enlever les douleurs. Le cataplasme pr√©par√© avec de la farine, du vinaigre et de l'eau de rose enl√®ve n'importe quelle enflure et r√©sorbe les hernies. Si √† cette farine on ajoute du lait, des jaunes d'oeufs et de l'huile de rose, en applications chaudes et fr√©quentes, elle att√©nue consid√©rablement les douleurs de la goutte. M√©lang√©e √† de l'eau de mauve, la farine ramollit les apost√®mes et les seins durcis des femmes qui viennent d'accoucher. M√©lang√©e √† de la graisse sans sel, la farine fait m√Ľrir les tumeurs. M√©lang√©e √† de l'urine et appliqu√©e sur le front, la farine enl√®ve les fortes migraines qui r√©sultent d'insolation. La farine, m√©lang√©e √† du pinco pinco, du vilayo et de l'encens, sert √† la r√©duction des fractures. La farine de ma√Įs blanc, cuite dans l'eau jusqu'√† donner une p√Ęte √©paisse, s'absorbe avec de la graisse de ch√®vre, et √† jeun, contre la dysenterie. Avec le ma√Įs on pr√©pare deux chichas, l'une grill√©e, l'autre mastiqu√©e. Les deux sont tr√®s nutritives, enivrantes comme le vin, et l'on peut en faire de l'eau-de-vie et un vinaigre fameux. Elles sont ap√©ritives et diur√©tiques. Cette boisson nettoie les voies urinaires, emp√™che la formation de calculs, √† tel point que l'on ne conna√ģt aucun indig√®ne qui souffre d'une affection semblable. Cette chicha prise √† jeun, apr√®s y avoir mis √† mac√©rer des pignons blancs broy√©s, purifie les reins. Cette m√™me boisson, bue ti√®de, se prend dans le traitement de la colique, contre les r√©tentions d'urine et les affections h√©patiques.
Propriétés classiques :
DIUR√ČTIQUE, d√©puratif, s√©datif des voies urinaires, antih√©morragique (contient de la vitamine K3, un des facteurs de la coagulation), stimulant musculaire.
Indications classiques :
Lithiases urinaires (en pr√©vention), cystite chronique, cystalgies, oed√®mes (d√Ľs √† une insuffisance cardiaque ou √† une cirrhose), affections circulatoires, r√©gime amaigrissant, rhumatisme, goutte, inflammations intestinales, allergies alimentaires, exc√®s de toxines. Voie externe : fait sortir le pus des plaies infect√©es.
Précautions :
Anthroposophie :
Plante intens√©ment terrestre ; une des c√©r√©ales o√Ļ la pesanteur se manifeste avec force.
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

L'√äTRE SUPR√äME QUI SE CROIT INVESTI DE LA LUMI√ąRE SOLAIRE

Se positionne en force, tel un √™tre supr√™me investi de la lumi√®re solaire et convaincu que les autres doivent l'√©couter, d√©guster ses nombreuses paroles dites avec √©clat, toutes dents dehors. Po√©tise sur la nature sauvage mais est un f√©ru citadin dans l'√Ęme. L'Elixir de ceux qui ont tendance √† se prendre pour des envoy√©s des mondes spirituels alors qu'ils ne sont que de simples m√©diums, cheveux dress√©s √† l'√©coute des sph√®res subtiles de l'au-del√† o√Ļ r√®gne les revers et reflets de notre monde terrestre. L'Elixir spagyrique de Zea mays recale l'√™tre qui s'est fourvoy√© dans les lumi√®res spirituelles, lui apprend la gravit√© et l'√©coute. Apprend aussi √† se prot√©ger, √† ne pas s'ouvrir au premier conquistador venu. Nous relie au calme de la terre matricielle, la materia prima. "La mati√®re est l'aboutissement des voies divines" disait Goethe. L'Elixir spagyrique de Zea mays apprend √† int√©rioriser avec calme ce qui, n'√©tant pas du temps, s'est inscrit √† travers le temps.

Repères en Spagyrie :
Libération d'émonctoires, détoxication, foie, estomac, goutte, appétit, digestion, inflammation, activité hormonale, épiphyse, sommeil, cystalgie, nettoyage de l'organisme avant autre traitement, antihémorragique.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur