Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de OIGNON

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 119 - OIGNON

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Allium cepa
Famille :
Liliacées , Bulbes tuniqués
Etymologie :
OIGNON - Gaulois : cepa. Grec kĂšpaia, plante potagĂšre. Ou kaprie : cheminĂ©e, allusion aux effets brĂ»lants des yeux. Unio : bulbe uni, sans caieux. Oignon signifiait aussi argent (pognon ?) et montre Ă©paisse. Cepa : zwie bolle, soit deux fois la forme de boules. Cepa, caput, capa, chef, tĂȘte, Ă  cause que sa sommitĂ© et la racine de cette plante ont des figures de tĂȘtes. Serait, avec l'Ail, Ă  rapprocher de la plante Moly qui signifie : j'efface, je dĂ©truis, car cette plante a Ă©tĂ© estimĂ©e, par HomĂšre, propre pour dissiper et dĂ©truire les venins et les enchantements. "Unio, dĂ©rivĂ© de unus, UN, signifiait union, mais aussi as (nombre un au jeu de dĂ©s) et, de lĂ , grosse perle (comparĂ©e Ă  un as) ;Ă  son tour l'Oignon, du fait de sa forme et de sa couleur, fut comparĂ© Ă  une grosse perle. En Gaule du Nord, la mĂ©taphore unio dĂ©trĂŽna le nom spĂ©cifique de l'Oignon : caepa" (TrĂ©sor des racines latine, Ed. Belin). "Pleurs" (Key notes).
Historique :
Oignon, Cepa rotunda alba, Cepa rotunda rubra, sont des plantes de diffĂ©rentes espĂšces Ă  raison de la couleur des fleurs et des racines ; mais toutes ces espĂšces ont les mĂȘmes vertus, et il suffit de choisir les plus Ăącres, Ă  savoir celles qui ont la tĂȘte un peu longue. On cultive cette plante dans les jardins potagers en terre grasse. On ne se sert en MĂ©decine que de la racine ou du bulbe ; elle contient beaucoup de sel volatil trĂšs piquant et pĂ©nĂ©trant, du phlegme et de l'huile en quantitĂ© mĂ©diocre. Quand on coupe la racine il s'en Ă©lĂšve un sel volatil acide trĂšs subtil, d'un goĂ»t Ăącre et piquant et qui irrite les yeux. L'Oignon blanc est ordinairement plus petit et moins Ăącre que le rouge. L'Oignon est chaud et sec, apĂ©ritif, incisif, dĂ©tersif, mais venteux par la grossiĂšretĂ© de sa substance. L'Oignon sert principalement Ă  inciser et Ă  dĂ©terger le tartre des poumons ; en dĂ©coction avec du miel. Il provoque l'urine, excite les mois aux femmes, ouvre les hĂ©morroĂŻdes et tue les vers utilisĂ© en infusion dans du vin. Il mĂ»rit et rompt les apostĂšmes Ă©tant cuit sous la braise enveloppĂ© d'un linge mouillĂ©, et appliquĂ© en forme de cataplasme ; si ces apostĂšmes sont malignes et pestilentielles, on remplit l'Oignon de ThĂ©riaque et de Mithridat avant de le faire cuire. Un hydropique extraordinairement enflĂ© par tout le corps a Ă©tĂ© guĂ©ri en prenant pour toute nourriture des Oignons cuits sous les cendres chaudes avec un peu de vinaigre et d'huile, mangeant peu de pain, et buvant beaucoup de vin blanc. L'Oignon excite l'urine Ă©tant frit dans de l'Axonge, puis appliquĂ©. La petite membrane qui sĂ©pare toutes les couches ou cĂŽtes de l'Oignon produit le mĂȘme effet si on l'applique sur le gland ; cuit ainsi il convient aux mules ou engelures. Il guĂ©rit les brĂ»lures non entamĂ©es Ă©tant pilĂ© cru avec du sel, et appliquĂ© promptement sur la partie qu'il prĂ©serve des vessies. On tient des Oignons suspendus dans les chambres en temps de peste et on prĂ©tend que la contagion s'y arrĂȘte et purge les chambres.
Propriétés classiques :
ANTI-INFECTIEUX GENITO-URINAIRE, HYPOGLYCEMIANT, aliment de force, reminéralisant, diurétique, antihypertenseur, régénérateur du sang, anti-agrégant plaquettaire, expectorant, tonique, dépuratif, vermifuge, digestif, apéritif, prévention de certains cancers (intestin). Riche en soufre, alcalinise le pH des urines (élimination de l'acide urique et autres toxines).
Indications classiques :
RĂ©tentions de liquides, prostatisme, diabĂšte, athĂ©rosclĂ©rose, hypercholestĂ©rolĂ©mie, hypertension, grippe, rhume de cerveau, bronchites, flatulences, diarrhĂ©e des nouveaux nĂ©s (infusion avec miel), arthrite, rhumatisme. Usage externe : acnĂ© (tĂȘtes d'oignons cuites mises directement sur la peau), piqĂ»res d'insectes (frotter avec un oignon frais), rhume (sirop d'Oignons).
Précautions :
Anthroposophie :
Par l'Oignon, riche en soufre, toute l'organisation des liquides est mieux soumise à la régulation gérée par le corps astral. Nous retrouvons par ailleurs dans l'homme les deux pÎles dynamiques de ce végétal, bulbe et fleur.
Salerne :
On discuta longtemps les vertus de l'Oignon : Galien pour le fiel prétend qu'il n'est pas bon ; Mais, dit-il, pour le phlegme il est fort salutaire. Asclépiade aussi, ce médecin austÚre, Vante pour l'estomac ses sucs dont la douceur D'un visage pùli ravive la couleur. De miel et de vinaigre imbibe la blessure, Il guérira du chien la cruelle morsure. Frotte d'oignons broyés un crùne dénudé : BientÎt fleurit au front l'ornement demandé.
Relations
psycho-émotionnelles :

PERSONNE ABUSÉE QUI S'ENTOURE DE PEAUX SUCCESSIVES

Eparpillement des couches corporelles subtiles ; le centre moteur de l'Ăąme est saccagĂ© au point que l'Ă©motionnel ne peut plus s'exprimer sainement ici-bas. Il lui reste les au-delĂ . Personne abusĂ©e qui s'entoure de peaux successives, de carapaces, de parti-pris ; qui est pleine d'interdits et de refoulements mais pleure sur elle-mĂȘme, sur son Ăąme perdue, brĂ»lĂ©e au nom du pĂšre, d'un roi, d'un dieu ou d'une force cĂ©leste. La psychĂ© s'est alignĂ©e sur les conseils d'une pleureuse. La masse sanguine est infestĂ©e d'aciditĂ©s ; perte de la voix et peau abĂźmĂ©e. L'Elixir spagyrique d'Allium cepa agit par impulsions ondulantes et harmonieuses sur les divers corps. Nettoie l'organisme des larves parasitaires et des icĂŽnes tristes. Assied les ĂȘtres Ă©thĂ©rĂ©s qui ont tendance Ă  s'envoler et Ă  se voir Ă©tranger Ă  soi-mĂȘme ; hiĂ©rarchise les Ă©nergies vitales afin de redonner du coeur Ă  l'ouvrage. RĂ©ordonne force et vie en rĂ©tablissant une cohĂ©rence entre haut et bas. "L'oignon fait le force".

Repères en Spagyrie :
Circulation artérielle, athérosclérose, hypertension, grippe, bronchite, diabÚte, infections urinaires, flatulences, peurs.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur