Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de ORTIE Piquante

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 124 - ORTIE Piquante

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Urtica dio√Įca
Famille :
Urticacées , Parties aériennes
Etymologie :
ORTIE Piquante - Urtica urens. Uro : br√Ľler. Consacr√©e √† Thunas, dieu du tonnerre et du mariage chez les Germains. Un proverbe hongrois dit que le tonnerre ne touche pas les Orties car c'est ici diable contre diable. Signature : les milliers de petits piquants qui sont sur ses feuilles montrent qu'elle est bonne pour les tiraillements et aussi les br√Ľlures d'intestin. Les pousses sont riches en Vitamine C, les feuilles ont un effet diur√©tique et agissent sur le m√©tabolisme. Antidote les mauvais effets de la consommation de coquillages. C'est une plante-Mars (teneur importante en fer) qui va r√©guler le potentiel Fer en nous. Elle resserre l'aura jusqu'√† comprimer le 4e chakra, le chakra cardiaque central, la source d'Eau-Vive, et faire passer l'√©nergie jusqu'au Sanctuaire de la t√™te, au chakra coronal, le 7e chakra, o√Ļ si√®ge le Grand-Pr√™tre, la Pin√©ale. Aide le Moi √† s'incarner et √† accepter de briser les distances avec l'entourage. "Appel√©e par les Chald√©ens Royb, par les Grecs Olievibus ; qui tiendra cette herbe dans sa main avec du Millefeuille n'aura point de peur, et ne sera point effray√© √† la vue de quelque fant√īme" (Albert le Grand). Plante acide (M√©d. Chioise). "√áa le d√©mange partout" (Key notes).
Historique :
L'Ortie piquante est une plante dont il y a trois esp√®ces principales, √† savoir la Grande dont les fleurs sont en forme de grappes ; la Petite qui p√©rit tous les ans, appel√©e Ortie gri√™che ; et la Romaine qui porte de petits globules ou fruits ronds, gros comme des pois, qui renferment une semence semblable √† celle du Lin. Les Orties croissent aux lieux incultes, sablonneux, dans les haies, contre les murailles, dans les jardins. Les parties utilis√©es sont la racine, la semence de la Grande : cette derni√®re se cueille en Ao√Ľt ; les feuilles de la Petite ; et la semence de la Romaine. Les Orties contiennent beaucoup de sel essentiel et d'huile. Toute Ortie est chaude et dessicative, de parties t√©nu√ęs, ap√©ritives, incisives, abstersives, √©mollientes, diur√©tiques, lithontriptiques, et l'antidote de la Cigu√ę et de la Jusquiame. La racine de la Grande Ortie est recommand√©e contre la jaunisse ; l'herbe sert contre la gangr√®ne bue en forme de d√©coction ; les sommit√©s mises au potage ou en salade, l√Ęchent le ventre, d√©tergent les reins, poussent le calcul, avancent l'expectoration, et l'√©ruption de la rougeole ; elle est bonne aux poumons et √† la phtisie, pour la gravelle des reins et de la vessie, pour purifier le sang, pour la goutte, pour le rhumatisme. Le suc d'Ortie, surtout celui de la Grande, est un rem√®de assur√© contre les h√©morragies, soit de la bouche, du nez, des h√©morro√Įdes, et d'autres endroits. La semence de l'Ortie Romaine est usit√©e dans les affections des poumons, l'asthme, la toux opini√Ętre, la pleur√©sie, et la p√©ripneumonie. L'usage externe de l'Ortie est de gu√©rir l'inflammation de la luette, en forme de gargarismes ; le suc de la Petite Ortie mis dans le nez corrige la gangr√®ne ; les frictions avec l'Ortie piquante attirent le sang aux parties et rem√©dient √† l'atrophie. Les feuilles d'Ortie pil√©es avec un peu de sel et appliqu√©es sont bonnes aux morsures de chiens, aux gangr√®nes, chancres, aux ulc√®res malins et sordides, et aux parotides. L'huile d'Olive gu√©rit facilement les piq√Ľres des Orties. Urtica, de urere, br√Ľler, parce que l'Ortie est couverte d'un poil tr√®s fin, raide et pointu, lequel s'attache √† la peau de ceux qui la touchent, et en la p√©n√©trant fait sur leurs nerfs la m√™me impression de douleur que si la partie avait touch√© √† du feu.
Propriétés classiques :
FORTIFIANT ET D√ČCONGESTIONNANT H√ČPATOBILIAIRE, antian√©mique (perte de fer), hypogyc√©miant, cholagogue, remin√©ralisant, tonique, diur√©tique, uricolytique, anti-inflammatoire, astringent, d√©puratif du sang, antih√©morragique, anticatarrhal, digestif, galactog√®ne, r√©gulateur intestinal. Contient du calcium (fragilit√© osseuse, caries) et de la silice (restructurant de la verticalit√©).
Indications classiques :
An√©mie, lithiase r√©nale, arthrose, infection urinaire, prostate, goutte, ecz√©ma, h√©morragies, h√©morro√Įdes, rhumatisme associ√© ou non √† des √©ruptions urticariennes, diarrh√©es, constipation, n√©vrite, chute des cheveux, dermatoses, ecz√©ma, acn√©.
Précautions :
Anthroposophie :
Plante rythmique par excellence, son domaine foliaire est pr√©pond√©rant, les fleurs et les racines pratiquement inexistantes. La plante se complait dans une √©ternelle r√©p√©tition sans parvenir √† une m√©tamorphose d√©cisive. Les √©l√©ments pr√©dominants sont la tige et les feuilles, rencontre eau/air. Les feuilles sont extraordinairement r√©ceptives au jeu de la lumi√®re et de l'ombre, de l'humide et du sec environnants. Les plantes poussent dans les lieux-fronti√®res o√Ļ nous trouvons une interaction et un √©quilibre entre la lumi√®re et l'obscurit√©, l'eau et l'air, donc entre l'√©th√©rique et l'astral. Son suc dans les narines arr√™te les saignements de nez. C'est la plante du sang, du Moi, de l'assimilation (vert chlorophylle-rouge sang). Sur un endroit qui a √©t√© cultiv√© puis abandonn√© l'Ortie pousse comme pour r√©√©quilibrer (par sa puissance rythmique) ; elle se pla√ģt √† habiter les lieux o√Ļ l'homme est pass√©. Ep√©e plant√©e dans le sol, sa force vitale √©th√©rique est si vigoureuse qu'elle ma√ģtrise compl√®tement l'irruption de l'astral. Relation Matricaire (plante v√©nusienne) et Ortie (plante martienne) : voir √† Matricaire.
Salerne :
De longs vomissements elle adoucit l'effet ; Du sommeil disparu rappelle le bienfait ; La semence emmiellée apaise la colique, Sa fréquente boisson calme une toux chronique ; Réchauffe le poumon ; amollit la tumeur ; D'articulation guérit toute douleur.
Relations
psycho-émotionnelles :

ANGOISSES DE L'ENVIRONNEMENT, ALLERGIE À L'AUTRE, CONTACT ANIMAL

Surprend dans sa fa√ßon de venir et de partir ; quitte un lieu, une ambiance, se fait oublier, puis revient √† la surprise g√©n√©rale. Allergie √† l'autre, √† ce qui vient s'humaniser sur terre. Indolence. A celui qui r√™vassant est "piqu√© de feu", pouss√© √† se mettre en mouvement, √† faire circuler la nouvelle chaleur vitale jusque dans ses actes, son corps physique. Contact animal avec l'autre. L'Elixir att√©nue les divorces, les tensions, les conflits, les sentiments de trahisons v√©cus dans la roue du temps. Bon redynamisant du corps vital, l'Elixir spagyrique d'Urtica dio√Įca va aider le Moi √† s'incarner et √† accepter de briser les distances √©rig√©es artificiellement avec l'entourage. L'Elixir est indiqu√© dans les cas de psychoses obsessionnelles, d√©s√©quilibres √©motionnels, angoisses de l'environnement et d'une mani√®re g√©n√©rale ce qui √©treint le poumon.

Repères en Spagyrie :
Parasympathicotonie, tonus nerveux, élimination des toxines, foyers toxiques intestinaux, intestin grêle, régulation de la tension (hypotension), rhumatismes, foie, vésicule biliaire.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur