Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de PLANTAIN Lancéolé

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 138 - PLANTAIN Lancéolé

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Plantago lanceolata
Famille :
Plantaginacées , Plante entière
Etymologie :
PLANTAIN Lancéolé - Dit Petit Plantain. Le Plantain, ayant la signature des veines, guérit les veines enflées ou blessées (Lemery). Planta : plante des pieds, venant de la forme des feuilles de certaines espèces. Chez les Indiens, le Plantain lancéolé est appelé la trace de l'homme blanc car les graines de cette plante sont dotées d'une couche extérieure collante qui adhère aux pieds des êtres humains ou des animaux, ces graines pouvant de la sorte être entraînées fort loin. Les jeunes feuilles longues et pointues du Petit Plantain (Lancéolé) sont comestibles et peuvent être mangées en salade. Plante acide (Méd. Chinoise). La gencive enflammée, ou le pipi au lit (Key notes).
Historique :
Le Plantain est une plante très commune dont il y a principalement trois espèces usitées ; à savoir le Grand dont les feuilles sont luisantes, larges, marquées chacune de sept nerfs en leur longueur ; le Moyen qui diffère du précédent en ce que ses feuilles, ses tiges, et ses épis sont couverts d'un poil blanc et mou, et en ce que sa racine est un peu plus grosse ; et enfin le Long ainsi appellé, à cause que ses feuilles sont longues, étroites, pointues comme le fer d'une lance, ce qui l'a fait appeller en Latin Plantago Lanceolata, c'est le Petit Plantain. Le Plantain croît partout dans les lieux herbeux, surtout les deux dernières espèces. On se sert en Médecine de la semence, des feuilles et de la racine. Les Plantains ont un goût assez insipide, mais qui tire pourtant un peu sur l'acide astringent ; ils contiennent beaucoup de phlegme et d'huile, médiocrement du sel. Cette plante est rafraîchissante, dessicative, abstersive, incrassante, hépatique, astringente et vulnéraire. Son usage est dans toutes sortes de flux ; par exemple dans le cours de ventre, la dysenterie, le crachement ou le vomissement de sang, la gonorrhée, le pissement involontaire, le flux mentruel immodéré, les fièvres ; les ulcères de la langue et des amygdales, de la luette, de la gorge et les autres affections semblables. Son usage externe est à mondifier et à consolider toutes les plaies corrompues et les ulcères invétérés ; l'eau de Plantain sert aux inflammations des yeux.
Propriétés classiques :
ANTI-ALLERGIQUE ET ANTI-INFLAMMATOIRE RESPIRATOIRE, antitussif, émollient, dépuratif sanguin, hypocholestérolémiant, anti-infectieux. Usage externe : cicatrisant antiseptique (plaies).
Indications classiques :
Allergies, troubles bronchiques, rhume des foins, sinusite, asthme allergique, toux, diarrhées, hémorragies, anémie, excès de cholestérol, infections des voies urinaires, rhumatismes. Usage externe : hémorroïdes, ulcères variqueux, plaies, brûlures ; bains de bouche (avec une décoction de Plantain, Calendula, Échinacéa).
Précautions :
Anthroposophie :
Salerne :
Au crachement de sang le Plantain consacré, Par sa vertu styptique, apaise un feu sacré.
Relations
psycho-émotionnelles :

LA POSSESSION, L'ARROGANCE. S'INTOXIQUE DANS SA PROPRE AURA

L'arrogance à mâchoire carrée, héritée d'une éducation pesante soit par l'absence soit par une agressivité type colonialiste. Refuse de grandir dans ses terres ; ne parvient pas à liquider les conflits parentaux ou les ordres religieux et moraux et reste l'oreille collée aux paroles venimeuses qui tournent dans sa tête. Sens humains quelques peu détériorés par des pratiques de possession. Maléfices qui produisent plaies et bosses dans le relationnel. L'arme qui peut dissoudre la glu qui emprisonne ses sens s'est retournée contre lui-même ; il s'envenime tout seul mais refuse de se dégonfler, de s'exprimer. S'intoxique dans sa propre aura. L'Elixir spagyrique de Plantago lanceolata rafraîchit les valeurs du sang, adoucit par ses mucilages et sèche par ses tanins ; apaise les rigidités conceptuelles du mental. La tête devient "sèche" et voit froidement les mécanismes intérieurs là où voltigent les venins des relations passées non harmonisées selon l'âme. L'audition s'aiguise et amène l'être à chanter sa vie comme un chanteur d'opéra italien, à s'exprimer, s'extirper, se sortir, "se naître", sans plus être empêché. Atténue les névralgies dentaires, l'inflammation des conduits auditifs. Bon pectoral et cicatrisant d'une âme vulnérable mais prête à naître derrière le poitrail.

Repères en Spagyrie :
Régulation hormonale, problèmes gynécologiques, détoxication, circulation veineuse, troubles bronchiques, sinusite, toux, diarrhées, constipation, rigidité mentale.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur