Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de POIVRE

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 139 - POIVRE

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Piper nigrum
Famille :
Pipéracées , Fruits cueillis avant maturité
Etymologie :
POIVRE - Du Poivrier qui est une liane grimpante de l'Inde et de Malaisie, appelé encore l'arbre à perruques. Piper coctus : car le Poivre a été fortement cuit et dessèché par les rayons du soleil. Le nom dérive du Sanskrit Pilpali. Epice chaude qui stimule les fonctions génésiques, protège des maladies sournoises et fait sortir les mauvais esprits par son effet sternutatoire. Condiment, de cond io : assaisonner, confire, embaumer. Le Poivre noir a encore son écorce, le Poivre blanc non
Historique :
Le Poivre cro√ģt sur une plante qui ressemble au Liseron, et a besoin d'un arbre pour s'appuyer. Il contient beaucoup de sels volatil et fixe, m√©diocrement de l'huile. Il est incisif, att√©nuant, r√©solutif, ap√©ritif ; il r√©siste √† la malignit√© des humeurs ; il provoque la semence, il chasse les vents, il excite l'√©ternuement ; on en applique sur la luette quand elle est rel√Ęch√©e par quelque humeur qui a tomb√© dessus ; il r√©sout l'humeur en la dess√®chant, et il raffermit les fibres rel√Ęch√©es. L'huile distill√©e de Poivre est tr√®s p√©n√©trante et carminative, elle coupe l'acc√®s de la fi√®vre tierce, prise deux heures auparavant, pourvu qu'on ait √©t√© purg√©. Elle sert ext√©rieurement pour m√™ler aux liniments qu'on fait aux dos dans les fi√®vres. La prise est de deux, trois, ou quatre gouttes.
Propriétés classiques :
STIMULANT DIGESTIF ET DU SYST√ąME NERVEUX CENTRAL, bact√©ricide, vermifuge, insecticide, sudorifique, f√©brifuge, fluidifiant bronchique, expectorant.
Indications classiques :
Bronchite, fièvre, toux, inappétence, dyspepsies, rhumatismes.
Précautions :
R√©duire sa consommation en cuisine en cas d'hypertension, d'h√©morro√Įdes ou de probl√®mes gastriques.
Anthroposophie :
A l'aide des √©pices l'homme se rend plus conscient de ce qu'il mange ; il engage le corps astral et le Moi plus fortement dans l'action digestive car ce sont eux qui go√Ľtent. Leur activit√© est tout d'abord d√©constructive (de ce c√īt√©-ci de la paroi intestinale). Le Moi, c'est √† dire le constituant qui √©l√®ve l'homme au-dessus de la nature animale, p√©n√®tre et r√©gularise l'organisation thermique (√† sa suite le corps astral r√®gne ainsi sur l'Air, le corps √©th√©rique sur le liquide, et le corps physique sur le solide). C'est pourquoi les processus caloriques jouent le tout premier r√īle dans l'art culinaire. La nature calorique des plantes √©pic√©es y aide puissamment. Seul l'homme ajoute du Feu en √©pi√ßant sa nourriture ; c'est l√† une action thermique au m√™me titre que bouillir, faire frire, fumer, etc. ; c'est aussi ce qui diff√©rencie l'homme des animaux. Plante grimpante tropicale, le Poivrier d√©veloppe un processus floral intense tout en s'ouvrant aux forces caloriques et astrales jusqu'√† l'√©laboration d'alcalo√Įdes. Enflamme le m√©tabolisme par une entr√©e en force des forces-Moi.
Salerne :
Au matin, pris √† je√Ľn, le Poivre du malade Expulse les humeurs, dissipe l'odeur fade Que sa bouche r√©pand ; sa piquante saveur Ranimera du corps le ton et la chaleur ; Du Poivre noir la force √† dissoudre est active ; Il rend √† l'estomac sa vertu digestive, Et purge ses humeurs. L'√©branlement nerveux, L'opini√Ętre toux, l'estomac douloureux, Au Poivre blanc emprunte une aide bienvenue ; Il pr√©vient le frisson, le brouillard de la vue.
Relations
psycho-émotionnelles :

BR√õLE DE PARTOUT, N'USE D'AUCUN ARTIFICE, INQUI√ČTUDES EXISTENTIELLES

N'est pas engageant, ne s√©duit pas, n'use d'aucun artifice pour √™tre app√©tissant. Volontiers grossier et fadasse. Bouillonne n√©anmoins d'un feu qui le d√©truit, est comme sous-pression. A du mal √† communiquer par amiti√©, √† se focaliser sur un but pr√©cis tant il br√Ľle de partout. Maux de t√™te, vue brouill√©e, inqui√©tudes sur le sens v√©ritable de son existence. Dois-je accepter ce feu int√©rieur, cette carbonisation ? L'Elixir spagyrique de Piper nigrum ouvre l'√Ęme des profondeurs souterraines √† la connaissance d'un √©tat fondamental et heureux au-del√† des apparences : l'oeuvre au noir, la descente dans les valeurs du sang chaud de l'incarnation ; sang p√©n√©tr√© de formes parasitaires que le feu d√©j√† pr√©sent va d√©faire. Att√©nue la tristesse d'un √©tat initiatique non encore reconnu et accept√©. Reconna√ģt l'Arbre de Vie o√Ļ il peut maintenant se laisser enflammer sans se d√©truire. Apprend √† ne plus laisser volatiliser ses parfums d'√Ęme naissante.

Repères en Spagyrie :
Système digestif, foie, intestins, système nerveux, plexus solaire, tonifie et stabilise l'émotionnel, toux, gorge.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur