Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de TH√Č VERT de Chine

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 166 - TH√Č VERT de Chine

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Thea sinensis
Famille :
Théacées , Feuilles non fermentées
Etymologie :
TH√Č VERT de Chine - Proviendrait, dit la l√©gende, des paupi√®res d'un anachor√®te qui sentant son attention faiblir les arracha pour rester √©veill√© ; aussit√īt sur le sol elles produisirent du Th√©. C'est depuis, nous dit la l√©gende, qu'il procure l'√©veil √† ceux qui en consomment. Massialot (1717) pr√©cise que ses propri√©t√©s sont d'abaisser les fum√©es du cerveau, de rafra√ģchir et de purifier le sang. Il r√©veille les esprits.... Nicolas L√©mery dit que le Th√© r√©jouit et recr√©e les esprits, il abat les vapeurs, il emp√™che l'assoupissement, il fortifie le cerveau et le coeur, il h√Ęte la digestion, il excite l'urine, il purifie le sang et il est propre pour le scorbut et pour la goutte. Lotung, po√®te chinois Tang, en parle en ces termes : "La premi√®re tasse humecte ma l√®vre et mon gosier ; la seconde rompt ma solitude, la troisi√®me p√©n√®tre dans mes entrailles et y remus des milliers d'id√©ogrammes √©tranges, la quatri√®me me procure une l√©g√®re transpiration et tout le mauvais de ma vie s'en va √† travers mes pores ; √† la cinqui√®me tasse je suis purifi√© ; la sixi√®me m'emporte dans le royaume des Immortels. La septi√®me ! Ah ! la septi√®me... mais je n'en puis boire davantage ! Je sens seulement le soufle du vent froid gonfler mes manches. O√Ļ est Horaison ? (le paradis chinois) Ah ! laissez-moi monter sur cette douce brise et qu'elle m'y emporte !". La l√©gende dit encore que c'est l'Empereur Cheng Nong (2737 avant J. C.) qui en faisant bouillir de l'eau sous un Th√©ier, quelques feuilles en tomb√®rent par accident. Le parfum et le go√Ľt agr√©able enchant√®rent l'Empereur, et c'est ainsi quele Th√© vint √† la connaissance des hommes. Les compresses de Th√© sont excellentes contre les cernes et poches sous les yeux, les rides et le vieillissement de la peau.
Historique :
Le Th√©, Teha, Tsia, est une tr√®s petite feuille qu'on nous apporte s√®che de la Chine, du Japon, de Siam ; elle cro√ģt √† un petit arbrisseau, d'o√Ļ on la cueille au Printemps pendant qu'elle est encore petite et tendre. Cet arbrisseau cro√ģt √©galement bien en terre grasse qu'en terre maigre. Il faut choisir le Th√© r√©cent, en petites feuilles enti√®res, vertes, d'une odeur et d'un go√Ľt de Violette, doux et agr√©able ; il contient du sel essentiel et de l'huile √† demi exalt√©e. Le Th√© se prend en Europe ordinairement en infusion, et les vertus qu'on lui attribue, sont de soulager la t√™te, de pr√©server du sommeil, d'abattre les vapeurs, de fortifier l'estomac contre l'indigestion, les crudit√©s et les autres vices semblables de l'estomac ; il rem√©die par cons√©quent au mal hypochondriaque qui a sa source dans l'estomac. Il purge les reins du sable et du calcul, c'est pourquoi ceux qui boivent son infusion ne sont point sujets √† la pierre, au sable des reins ou de la vessie, parce que cette boisson consume et pr√©cipite l'acide des premi√®res voies qui en est l'auteur ; elle pr√©serve par la m√™me raison de la goutte qui est une maladie inconnue √† ceux du Japon et de la Chine. Le Th√© est un excellent c√©phalique, il √īte l'assoupissement et le vertige, et fortifie surtout la m√©moire, il fait veiller ; et bien loin de fatiguer l'esprit, il le d√©lasse ; et les Marchands qui ont beaucoup de lettres √† √©crire assurent qu'ayant bu du Th√©, ils passent volontiers les nuits √† √©crire sans s'endormir. Le Th√© de l'Europe est la V√©ronique ; on emploie aussi √† la fa√ßon du Th√©, la M√©lisse, la petite Sauge, les Capillaires de Canada, la fleur de Coquelicot, les Herbes vuln√©raires de Suisse, l'Ortie blanche, et plusieurs autres plantes.
Propriétés classiques :
DIUR√ČTIQUE LIPOLYTIQUE, stimulant c√©r√©bral et cardiorespiratoire, diur√©tique, d√©toxiquant, astringent, dilatateur coronarien, adjuvant utile dans le traitement d'entretien de l'art√©rioscl√©rose, tonique veineux et musculaire.
Indications classiques :
Cures d'amaigrissement, rétention d'eau, oedèmes, diarrhées légères, cholestérol en excès, troubles vasculaires, artériosclérose, asthénie, fatigue, prurit, adoucissant et antiprurigineux des affections dermatologiques.
Précautions :
Déconseillé à forte dose (caféisme).
Anthroposophie :
Astralisation d'incarnation par sa richesse en caf√©√Įne relativement accept√©e par l'√©th√©rique (tanins).
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

MAL-ÊTRE, ABSENCE, MANQUE DE VIGUEUR, LE COEUR PART DEVANT LUI

Extr√™me nervosit√©, d√©bauche imaginaire, col√®res injustes. Sensation de mal-√™tre, d'absence ; semble p√©n√©tr√© de formes astrales qui le rendent temporairement exalt√©, puis tombe dans une m√©lancolie de courte dur√©e. Manque de vigueur. Aura bleut√©e avec noirceurs, r√™ves terrifiants. Sensation que le coeur part devant lui ; sympt√īmes cardiaques, migraines, sujet aux calculs. L'Elixir spagyrique de Thea sinensis agit avec force sur l'√©veil du cerveau humain, √©vacue les visiteurs malvenus. Sensibilise l'intuition et aide √† ordonner la maison corporelle, √† rassembler la communaut√©, √† honorer la m√©moire. "Abaisse les fum√©es du cerveau, rafra√ģchit et purifie le sang, r√©veille les esprits".

Repères en Spagyrie :
Diurétique, métabolisme des graisses, oedèmes, coronaires, activité sportive, affections cutanées.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande des Unitaires et Complexes Bon de commande ayur